Polyglossie

Calligraphie chinoise et japonaise - Humeurs d'un polyglotte

mercredi, juin 04, 2008

Grand chemin

大道無門 taidô mu mon - Le grand chemin n'a pas de portail.


La voie est libre, il suffit d'avancer. Encore faut-il faire le premier pas. Cette maxime bouddhiste rappelle que les seules barrières sont en nous. Se libérer est une décision consciente, mais marcher fait toujours mal aux pieds.

3 Comments:

At 20:02, Blogger CC said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 
At 01:00, Anonymous Chris-Tian Vidal. said...

Suivre le TAO, ne pas s'en écarter.

 
At 10:32, Blogger ElieDeLeuze said...

Je comprends le Dao de façon différente. Il s'agit d'abord ici d'une formule bouddhiste, ce qui effectivement induit la voie juste à suivre, comme vous le dite. Mais d'un point de vue taoïste, le chemin est selon moi celui que l'on fait, il n'est pas prédéfini et n'y a donc rien à suivre. Le Dao, il faut le trouver, pas seulement sous ses pieds mais aussi en soi. Certains appliqueront cette pensée dao au bouddhisme, je suppose.

Du point de vue de la calligraphie, cela revient au même : la voie à suivre, celle que les Maîtres ont suivi, c'est justement le chemin que l'on fait à la force des pinceaux.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home