Polyglossie

Calligraphie chinoise et japonaise - Humeurs d'un polyglotte

mardi, octobre 30, 2007

Souffle de vertu

zen, shàn - le Bien

De l'apparente contradiction entre la droiture de la vertu et les méandres de la condition humaine nait l'harmonie de ce caractère en courante gyôsho/xingshu, où la souplesse naturelle du souffle se love autour d'un colonne vertébrale droite de vertu. Ceci est une interprétation personnelle, je n'ai pas recopié de modèle, je suis donc incapable de vous dire ce que vaut ce tracé, mais c'est ce que j'ai pu faire de mieux pour exprimer cette douce contradiction. Sans doute les lecteurs de ce billet me pardonneront de recourir à du papier quadrié, le seul qui me reste. Ce hasard permet de visualiser l'axe central et le point de gravité sur lesquels le caractère se construit. J'ai choisi ce caractère comme prénom chinois, sans doute suis-je un peu idéaliste.

3 Comments:

At 23:33, Anonymous Florent said...

Magnifique calligraphie et commentaire !

Effectivement la présence du mouton 羊 donne en chinois une idée de bien.

Par contre, alors que je te suis tout à fait dans ton commentaire, je m'explique mal la présence de la parole 言 dans la formation du caractère ?
善 me semble désigner un bien beaucoup plus profond et personnel que de simples "bonnes paroles" ?

 
At 17:49, Blogger ElieDeLeuze said...

En fait, je ne parlais que du graphisme, pas des éléments étymologiques.
Je ne vois pas de 言 dans ce caractère, car le sigilaire ne correspond pas. J'avoue que je n'ai pas réussi à identifier l'élement en double en bas du caractère sigilaire.

 
At 23:42, Blogger ElieDeLeuze said...

Bon finalement, c'est bien 言 sous une forme archaïque. On en apprend tous les jours. Merci!

 

Enregistrer un commentaire

<< Home