Polyglossie

Calligraphie chinoise et japonaise - Humeurs d'un polyglotte

lundi, janvier 08, 2007

Je ne sais pas


不識 - fushiki
"Je sais que je ne sais pas". Non, Socrate ne fait pas de calligraphie chinoise. Pourtant, à l'autre bout du monde, Lao Zi pensait lui aussi... et leurs pensées se sont rencontrées. Sans me soucier trop de mes souvenirs de philo de lycée, c'est le contraste entre ces deux caractères si différents qui me frappe. La certitude plantée d'une négation qui pose son ombre sur les méandres du caractères du savoir. Nos certitudes nous rendent brouillon, même si ces entrecroisements complexes impressionnent. Cette imposante négation crève l'espace, aussi touchante que terrifiante.

5 Comments:

At 06:50, Anonymous rom said...

Vos kanjis sont superbes. Vous y mettez même un peu de vous, c'est magnifique.

 
At 17:21, Anonymous Anonyme said...

Une petite rectification "je sais que je ne sais pas", c'est une phrase attribuée à Socrate

 
At 22:05, Blogger ElieDeLeuze said...

Merci, correction faite.
Et sinon, la calligraphie vous intéresse?

 
At 07:31, Anonymous rom said...

Si vous vous adressez aussi a moi.
Oui la calligraphie m'intéresse. J'écris tous les jours depuis un peu plus d'un an des kanjis sur toutes les feuilles de papier que je peux trouver. J'ai quelques pinceaux mais j'utilise beaucoup le fudepen qui est bien pratique lorsqu'on se déplace souvent.
Mais je suis autodidacte, mes kanjis sont encore tres immatures, je rêve d'apprendre un jour avec une personne compétente.

Amicalement.
Romain.

 
At 16:34, Blogger ElieDeLeuze said...

J'avoue que c'était une petite pique pour "anonyme", mais je suis heureux de voir que vous aussi, Romain, vous commencez par le fudepen ! J'ai passé un temps fou à faire des essais de partout avec mes fudepen avant de me décider à prendre des cours >_< Bravo à vous et bonne continuation !
Il faut laisser mûrir les choses, prenez votre temps, et le temps vous prendra...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home